Assemblée Générale de Caen

8, 9 et 10 Septembre 2017

ATELIER BIOCODEX 

Atelier Biocodex : Ultralevure/Alflorex/Cystalia/Defencia

Présentation : 

Bicodex est un laboratoire français possédant 11 filiales et distribuant ses produits dans plus de 100 pays. Leur produit phare existe depuis plus de 60 ans : c’est l’Ultralevure, Saccharomyces boulardii CNCM I-745.

 

L’atelier suivant est un atelier de formation des équipes officinales au conseil pour ces produits.

 

Microbiote intestinal :

Il est constitué de 10 milliards de micro-organismes : il a une action de barrière contre les agents pathogènes, une action de maintenance, une action de défense et il participe à la digestion.

 

Les antibiotiques perturbent ce microbiote : 5 jours d’Amoxicilline = -30% du microbiote qui peut mettre jusqu’à 2 mois pour se reconstituer.

 

Cette perturbation du microbiote peut entrainer une dysbiose = diarrhée osmotique, mycose vaginale ou buccale, et peut aller jusqu’à des cas grave de colite pseudo-membraneuse.

 

La solution :

Ultralevure permet au microbiote de rester en équilibre, et limite donc les diarrhées et les candidoses. Cette levure va résister à l’antibiotique.

Pour le conseil au patient à l’officine il va donc falloir procéder en 3 étapes :

  • Valoriser l’ordonnance : « Votre médecin vous a prescrit un antibiotique efficace »

  • Expliquer « Il va dérégler votre microbiote et peut provoquer des diarrhées et candidoses »

  • Recommander « Je vous recommande Ultralevure pour limiter ces effets indésirables »

 

Autre gamme : Gamme Symbiosis à Probiotiques

 

Le côlon irritable est une affection gastro-intestinale chronique et fréquente, caractérisée par des épisodes de douleurs abdominales, gaz et ballonnements, constipation et/ou diarrhée. Il peut être dû au stress, à l’environnement, à l’alimentation etc …. Pour ça, Biocodex conseille Alflorex.

 

Pour l’équilibre urinaire chez la femme, Biocodex conseille Cystalia.

 

Pour préserver les défenses immunitaires chez l’adulte et l’enfant, Biocodex conseille Defencia.

 

ATELIER INDUSTRIE PAR POLEPHARMA

 

Polepharma est un groupement représentant environ 60 laboratoires pharmaceutiques. Cela constitue le premier bassin de production du médicament en France.

 

Cet atelier va nous présenter des conseils pour rédiger vos CV et vos lettres de motivation.
 

  • Il faut savoir qu’il n’existe pas de CV type, par ailleurs certaines entreprises y accordent peu d’intérêt même si il reste incontournable

  • Savoir se mettre en avant dans son CV par des petites touches personnelles reste apprécié même s'il est nécessaire de garder quelque chose d’épuré et d’agréable à lire.

  • Les mots-clés en lien avec votre objectif sont extrêmement importants autant dans le CV que dans la lettre de motivation. Point important : les entreprises possèdent des machines qui lisent et repèrent les mots-clés et si ceux-ci ne sont pas présents votre CV/lettre est immédiatement éliminé.

  • Vos adresses mail doivent être sérieuses

  • Attention au répondeur de téléphone également

  • Une demande par mail doit être privilégiée et on doit cibler à qui on envoie le mail. Envoyer son mail au DRH n’est pas toujours la meilleure des solutions puisque c’est le responsable du secteur dans lequel vous souhaitez travailler qui donnera finalement son accord, par exemple.

  • Se renseigner sur l’actualité des entreprises

  • La carte de visite est TRES IMPORTANTE (+++) lors de rencontres avec des professionnels, car lorsque vous lui tendrez votre carte il vous donnera la sienne en retour.

  • Le CV doit faire une page, +/- photo selon les préférences, la photo n’étant pas obligatoire pour que votre CV soit retenu

  • Il faut bien mettre ses hobbys afin que lors de l’entretien la personne puisse entrevoir votre personnalité

  • Attention à votre e-réputation!! Les DRH iront systématiquement voir vos profils facebook

  • Attention aux fautes d'orthographes

  • Mettre l’objectif de votre demande sur votre CV est essentiel!

  • S’inscrire sur une newsletter : Le quotidien du pharmacien, pharmalogistic, industrie pharma, polepharma, LEEM…)

  • Lorsqu’on appelle pour prendre un rendez-vous pas besoin d’expliquer à la standardiste le pour qui du pourquoi

  • Surtout bien préparer l’entretien en se renseignant sur l’interlocuteur 

 

ATELIER LA MEDICALE

« L’assurance pour les nuls »

 

Les sujets d’actualité

 

LA LOI HAMON :

 

Si on voulait résilier le contrat avant la loi amont il fallait résilier 2 mois avant la date anniversaire (1 an), aujourd’hui on a la possibilité de résilier a tout moment dans l’année au bout d’un an d’assurance.

 

Si on veut changer d’assureur, c’est au nouvel assureur de se charger de résilier l’ancien assureur.

 

LOI SAPIN 2 :

 

Possibilité de résilier l’assurance emprunteur après 1 an.

 

Depuis juillet 2017 possibilité de changer de compte bancaire, c’est le nouveau banquier qui va tout basculer dans la nouvelle banque.

 

Quels contrats sont obligatoires ou non ?

 

Plusieurs assurances pour le même risque c’est possible ? Oui, mais il faut choisir 1 seul assureur pour se faire rembourser.

 

La RCP n’est pas obligatoire durant les études sauf si la fac le demande. Quand on s’installe elle devient obligatoire.

 

L’assurance habitation n’est pas forcément obligatoire, car quand on est propriétaire de sa maison le dommage est encourut seulement pour nous même. Donc si c’est une location l’assurance est obligatoire. L’assurance pour les propriétaires est obligatoire si il y a un cas de copropriété.

 

La complémentaire santé n’est pas obligatoire mais peut le devenir si on est salarié. Si on est propriétaire d’une officine, vous devez prendre une complémentaire pour vos salariés.

 

Certaines personnes recrutent juste une personne pour le ménage, chaque employeur se doit de leur proposer une mutuelle. Une personne peut en avoir donc plusieurs.

 

2 complémentaires : avantage pour les lunettes par exemple, une peut prendre une partie et l’autre le reste. On ne peut pas s’enrichir mais on peut cumuler.

 

Franchise : c’est le reste à charge, c’est ce qui ne sera pas remboursé. Chaque compagnie d’assurance détermine des niveaux de franchises, pas la même franchise avec une 106 qu’avec une porsche.

 

Si on est libéral ou indépendant : très peu de complément de revenu si on est malade. On peut donc prendre des contrats de prévoyance.

 

 

Culture générale

 

Constat :

 

On doit amener 2 personnes a déclarer la situation dans laquelle ils se trouvaient au moment de l’accident. Attention souvent certains essayent d’intimider les jeunes.

Si on est pas d’accord avec ce que l’autre met sur le constat on ne signe pas sa partie et on fait un autre contrat. SI on signe c’est irrémédiable. Il faut faire très attention aux dessins, ne pas hésiter à prendre des photos, demander aux témoins. Application e-constat si on n'a pas le format papier. 

 

SIGVARIS : MALADIES VEINEUSES ET COMPRESSION MÉDICALE

I- Introduction

 

En France : 18 millions d’insuffisants veineux, cela concerne plus 1femme sur 2, avant 30 ans, il y a déjà plus d’une femme sur 4 concernée.

  • 400 000 à 600 000 suspicions de thromboses veineuses par an

  • 15 000 à 20 000 décès par embolie pulmonaire par an

 

Sur le marché de la compression:

  • Croissance forte mais depuis 1 an on a un marché stagnant

  • 12 millions de paires de bas médicaux de compression délivrées

  • 3,2 paires/an et par patient en moyenne

Par an : 38% de nouveaux porteurs de compression. Il y a de nombreux fournisseurs, mais en France, Sigvaris correspond au premier.

 

II- Les valvules

 

   Le sang progresse bien en direction du coeur car les valvules sont des sortes de clapets qui laissent passer le sang et empêchent au sang de revenir en arrière. Cependant lorsqu’elles sont dégradées, celles-ci ne repoussent jamais.

   Les valvules peuvent être parfaites mais dilatées, cela est toujours lié au retour en arrière du sang qui génère une stase et si on a une hyperpression à l’intérieur de la veine cela génère un déséquilibre.

   L’objectif de la compression va être de s’opposer a l’hyperpression de l’intraveineuse.

   Sous l’effet de pesanteur, la pression augmente, donc la solution pour descendre la pression c’est de marcher plus de 10 pas ou marcher plus de 15 secondes.

 

Les principaux facteurs de risques:

  • Facteurs génétiques : les femmes ont 6 chances sur 10 d’avoir des problèmes veineux, de plus lorsque les parents ont eu des problèmes veineux, les enfants ont 6 fois plus de chances d’avoir des problèmes veineux (autant les femmes ques les hommes).

  • Age

  • Sexe

 

Facteurs favorisants les problèmes veineux :

  • Station debout, station assise prolongé

  • Compression temporaires ( grossesse, vêtements serrées..)

  • Alitement prolongé

  • Certains sport : tennis, squash… quand pratiqué de façon intensive

  • Sédentarité

  • Obésité

  • Exposition à la chaleur

  • Modification hormonale

 

Sur le sujet sain , la pression monte en mercure et diminue avec la marche. Chez les intra veineux , la pression diminue peu avec la marche.

 

Faux bruit sur compression :

  • efficace que lorsqu’on marche : faux

  • jamais porter la compression la nuit : faux mais n’a pas d’interet car nous ne sommes pas en hyperpression, mais si le pression souffre beaucoup des jambes , ce n’est pas délétère.

 

III- Les manifestations pathologiques

 

  • Varicosités

  • Veines réticulaires

  • Varices: au moment ou le diamètre augmente de 3mm

  • Syndrome post-thrombotique : dans les années qui suivent la phlébite 70-75% des personnes ont ce type de pathologie

  • Autres pathologies : lymphoedeme, angiodysplasie, malformation vasculaire, grossesse

 

IV- Comment ça marche ?

 

    Une action physique : des conséquences hémodynamiques et cliniques .

Un traitement simple et naturel: le bas médical est tricoté avec des fibres maille: élastone (durée de vie longue et capacité d’élasticité)

Il existe 4 classes à disposition des patients, de classe 1 à 4, on comprime de plus en plus fort. 95% des produits délivrés sont de classe 2.

 

   La compression dégressive est obligatoirement obtenue au tricotage. L’article comprime le membre avec une compression graduée , forte à la cheville puis diminue en remontant vers la cuisse.

La dégressivité de l compression entre la cheville et la cuisse est variable selon les classes:

  • classe 1 : 75%

  • classe 2: 70%

  • classe 3 : 60%

  • classe 4 : 40%

   C’est au niveau des chevilles qu’on obtient l’accélération de la circulation du sang.

La compression contrequart les situations d’hyperpression chez des personnes qui souffrent des jambes, la douleur diminue en 1 semaine.

En empêchant l’hyperpression on empêche alors la formation d’oedème, et permet aussi lorsque l’oedème est déjà là de le diminuer. Cependant, la jambe ne retrouvera pas sa taille initiale.

 

   Les bas, collants sont des orthèses qui ont pour indications médicales :

  • jambes lourdes

  • stases veineuses avec ou sans oedèmes

La prescription doit être libellée sur ordonnance particulière, indépendantes de celles comportant la prescription de produit pharmaceutique.

 

Indications:

 

  • classe 2 : ( forte douleur ) , pour varices > 3mm , après sclérothérapie ou chirurgie des varices , pour grossesse.

  • classe 3 : varices > 3mm , oedème veineux, thrombose veineuse superficielle à profonde , ulcères cicatrisés, lymphoedemes, troubles trophiques, grossesse, prévention du syndrome post-thrombotique.

  • classe 4 : ulcères non cicatrisés, troubles trophiques, lymphoedemes, prévention du syndrome post thrombotique.

Le frein majeur pour appliquer les collants est la qualité de la peau .

 

Contre indications :

  • Artériopathie oblitérante des membres inférieurs avec index de pression systolique <0,6

  • micro angiopathie diabétique évoluée pour les bas délivrant une pression >30 mmHg

  • phlegmata coerulea dolens

  • Thrombose septique

 

Précautions d’emplois:

  • en cas d’AOMI avec un IPS > 0,6 et < 0,9

  • neuropathie périphérique évoluée

  • dermatose suintante ou eczématisée

  • intolérance aux fibres utilisées

 

Prescripteurs: médecins, infirmiers, sages-femmes, kiné.

Prescriptions initiale: sur ordonnance indépendante , quantité libre à l’appréciation du prescripteurs , 3 paires facilitent le port quotidien et l’observance du traitement.

 

La 1ere cause de non observance est le nombre de paires insuffisante et la 2eme cause est la pression , la douleur et l’effet de garot qui s’installe avec les chaussettes.

 

Le renouvellement : possible tous les 6 mois car obligé de garantir l’efficacité du produit jusqu’à 6 mois .

Un produit de compression , s’il est utilisé tous les jours, permet une efficacité thérapeutique de 180 jours en raison d’une tolérance a l’unité en cas d’accroc.

 

Le risque veineux chez la femme enceinte:

  • grossesse post- partum : bas , chaussettes de 15 à 20 mmHg

  • ou grossesse post partum en cas d’affections veineuse chronique : bas , chaussettes de 20 à 36 mmHg ou > 36 mmHg selon la gravité de l’affection.

  •  

Le port des chaussettes , bas pour une femme enceinte est recommandé :

  • pendant toute le grossesse

  • - 6 semaines après l’accouchement

  • 6 mois après une césarienne

 

Sur l’ordonnance :

  • plus ou moins la marque ou le nom du produit

  • le modèle

  • la quantité

  • la classe thérapeutique

  • le renouvellement

 

V- La prise de mesure

 

Mesure des circonférences:

  • Une mesure qui garantie la posologie :

  • des mesures qui valident la taille du produit :

1-  tour de cheville : 3 cm au dessous de la maléole

2- tour du mollet: au ooint le plus fort

3- tour de la cuisse : au point le plus fort

4- hanches: au point le plus fort

  • mesures des hauteurs

  • pointure

 

Chaussette : hauteur en dessous du genou avec 3 doigts

Bas, collants : on prend le mollet qui est anormalement costaud sinon la cuisse

Cuisse: on mesure avec le plat de la main en dessous du plis du fessier : partie au point le plus fort. 

CONFÉRENCE ALLIANCE : LE SUIVI DE L'ASTHME EN PHARMACIE, UN EXEMPLE DE NOUVELLE MISSION

   Il faut repenser le métier de pharmacien, comme par exemple avec les entretiens pharmaceutiques qui permettent un élargissement du périmètre des activités officinales.

   En effet un tier des patients aimeraient pouvoir bénéficier d’un suivi de leurs traitements directement à l’officine, 15% seraient même prêts à payer pour ce service.

La pharmacie doit donc rentrer dans un nouvelle ère, celui du service de proximité.

 

Le suivi des patients asmathique est financé depuis 2014, à hauteur de 50€ le premier rendez vous puis 30€ pour les suivants.

Le problème est qu’il faut parfois attendre 1 an et et demi pour obtenir son financement.

 

   L’objectif principal de ce suivi est d’améliorer l’observance et la prise du traitement car la non observance des traitements est un facteurs très aggravant de cette pathologies.

 

En France, 2 millions d’asmathiques sont éligibles à ces entretiens, ce qui représentent plus de 100 patients par officines en moyenne.

 

Pour pouvoir être mis en place, l’officine doit cependant respecter quelques conditions :

  • il faut être formé pour ces entretiens (il est conseillé d’avoir un référent asthme dans l’officine)

  • posséder un espace de confidentialité, permettant d’accueillir le patient

  • avoir une coopération interprofessionnel de qualité (utilisation du dossier médical partagé)

  • pouvoir gérer, suivre et tracer la conservation des données recueillis

 

   Il faut lors de l’entretien, aborder toutes les thématiques liées à l’asthmes en les étalant sur 2 ans.

Il faut également commencer par évaluer le niveau de connaissance du patient afin de lui fournir des informations qu’il comprendra dans leurs intégralités

 

   La phase la plus compliqué de ces entretiens pharmaceutiques, est celle du recrutement de patients qui en ont besoin. Pour cela il faut au comptoir cibler les patients en besoin de ce suivi grâce à des questions ouvertes au sujet du suivi de leurs traitements.

Le succès de l'entretiens passe par une bonne préparation en amont du dossier du patient.

 

ATELIER UPSA - ACTIVITÉ PHYSIQUE

 

Chaque année entre 7  et 8 millions de personnes meurent à cause de la sédentarité, ce qui en fait la 4ème cause de mortalité.

 

Cette place importante de la sédentarité est dû à la technologie moderne et aux nouvelles méthodes de travail qui fait que l’on passe beaucoup plus de temps assis qu’avant.

Or l’organisme est fait pour bouger.

 

L’importance de l’exercice physique concerne tout le monde, peut importe l'âge et le sexe de la personne.Tous les 10 ans les enfants perdent 6% de leur cardiovasculaire.

Le manque d’activité physique à des conséquences sur de nombreux pathologie tel que le diabète, les maladies cardiovasculaire ou encore la fatigue en général de l’individu.

 

Il n’est cependant pas nécessaire de conseiller le sport à tout le monde, en effet l’activité physique peut simplement consister à rester actif un maximum, à toujours rester en mouvement.

 

Il a été scientifiquement et unanimement démontré que l’activité physique est bonne pour la santé en générale, et constitue avec la vit C, le seul traitement contre la fatigue en permettant une bonne récupération.

 

La qualité de vie et l'espérance de vie sont directement lié à l’activité physique.

L’OMS recommande 10 000 pas par jour (6-7 Kms) et 30 min d’activité physique.

 

Le pharmacien à un rôle clé envers le patient en l’informant des bienfaits de l’activité physique et en motivant au quotidien ses patients à  être toujours en mouvement.

 

Règle des 3R : Pratiquer une activité physique

  • Régulière

  • Raisonnable

  • Réaliste

 

De plus dorénavant les Sécu et mutuelles peuvent donner des bonus à leurs clients en fonctions de l’activité physique qu’ils déploient quotidiennement.

“Le premier médicament c’est le mouvement”

 Hippocrate

 

Compte-rendus disponibles sur cette page :

 

Atelier Biocodex                                                                      Atelier Industrie

Atelier La Médicale                                                                Atelier Sigvaris

Atelier UPSA                                                                            Conférence Alliance

Conférence Biocanina                                                           L'installation en officine                                                                        

CONFÉRENCE BIOCANINA : LE CONSEIL VÉTÉRINAIRE À L'OFFICINE

   En France, il y a 20 millions de chat/chiens de compagnie, et encore plus de poissons et autres petits mammifères de compagnie, oiseaux... 14M de chats, 7M de chiens. 50% du foyer possède un animal de compagnie = 1 personne sur 2 qui rentre dans une officine est propriétaire d’un chien ou d’un chat. On ne vend cependant pas autant de médicaments vétérinaires alors que le marché est là.

   Rarement de rayon santé animale complet. Lorsque c’est le cas, 40% du CA est représenté par les APE (anti parasitaires externes) et 30% par les vermifuges. A développer en priorité car on répond à 70% de la demande, et c’est là où il y a le plus de conseil à faire. Toujours des marges intéressantes (30/40%). Pas assez de traitements soins puces/vers sur la majorité des animaux. Potentiel énorme.

 

   Tous les jours, 3 millions de personnes dans la pharmacie, 1 famille sur 2 possède un animal, majorité non traité. Concurrence forte sur d’autres circuits de distribution.

 

A savoir :

APE = tique, puce, aoutat, demodex, gales, sarcopètes
Transmettent des maladies +/- graves
Puces = vers/allergies
Tiques = transmissions piroplasmose, anémies, kystes, abcès
Zoonoses, contaminent l’homme et danger +++ pour les gens fragiles. Traiter l’animal c’est limiter le risque d’infection.

La puce a un cycle relativement simple : des œufs sur le sol se transforment en larve et en cocon, puis infestation/réinfestation dans l’hôte, multiplication et chute des œufs sur le sol etc. Contrairement aux poux qui fixent les œufs/lentes à la base des cheveux, les puces ne fixent pas leurs œufs. Un animal qui a les puces les garde mais il sème des œufs partout. Cycle qui se fait en boucle. 5 puces adultes sur l’animal = 95 formes immatures immédiatement donc nécessité de traiter. Donc traitement de l’animal = 5% éliminée, donc on ne doit pas vendre que l’antipuce mais on doit traiter l’environnement.

Question : est ce qu’à terme en traitant juste l’animal on assainit le milieu en tuant les puces qui remontent sur lui ?
Oui mais beaucoup trop long comme solution. Si on ne traite que l’animal = 3 à 4 mois.

Donc si animal traité régulièrement on vend que des pipettes, si c’est une 1e fois on traite l’environnement.

La tique est un acarien géant, qui sont actifs dans tous les milieux et avec tous les hôtes (certaines spécialités sont insecticides donc nul pour les tiques). Transmettent des virus, bactéries, parasites...

 

Le comportement des propriétaires d’animaux :

Manque d’efficacité des APE ? Résistance ?

Dans 80/90% des cas on peut répondre :

  • Irrégularité des traitements (mauvaise fréquence, oublis...)

  • Mauvaise application (dosage, non respect du mode d’utilisation particulièrement

    avec les pipettes dont le contenu doit être mis à même la peau).

  • Méconnaissance du cycle des parasites : recontamination de l’environnement...

D’où l’importance de la formation des équipes officinales et du conseil au comptoir, et du rappel des modes d’administration.

On fait quoi ?

Rappeler les posologies : doses, rémanence
Rappeler le mode d’utilisation : comment appliquer le produit Conseils associés :

  • Rappeler l’importance de traiter l’environnement

  • Rappeler le risque de transmission de parasite interne

  • Risque de problèmes dermatologiques : DAPP, lésions de gratages, surinfections

Les parasites intestinaux :

Symptômes... ou pas :

  • Intestinaux (diarhée, vomissement, amaigrissement, anorexie) - Troubles de croissance

  • Prurit ( = démangeaisons)

  • Zoonoses présentes (enfant +++)

Ascaris +++ qui passe de l’animal à l’enfant, enfant qui d’ailleurs met son doigt partout, même dans les trous du chat. Oxyures fréquent +++.

Les vermifuges n’ont aucun rôle préventif, aucune rémanence. Calendrier en fonction de l’âge, car modes de transmissions différents (lactation, résidus sur le sol...).

Les conseiller (vermifuges) :

Chat/chien, sexe/âge/stade physiologique, symptômes, vermifuge déjà donné ? Aucun n’effet vaccinant ! Réinfestation normale ce n’est pas un échec
Risque de diarrhée (=destruction des vers) ?
Traiter tous les animaux du foyer et les humains.

Mon animal se gratte les fesses par terre = signe du traineau, pas de vermifuge c’est autre chose.
Mon chien se vermifuge tout seul en mangeant de l’herbe = , ils vomissent donc seuls les vers gastriques sont expulsés, coucou les intestins

Mon ami m’a dit qu’il n’était pas nécessaire de vermifuger mon chat qui ne sort jamais = erreur, chatons contaminés par la mère (vie fœtale/lait)
Ma chatte va faire des petits, faut-il la vermifuger et ses petits ? oui, just do it. 

L'INSTALLATION EN PHARMACIE, SEUL OU EN ASSOCIATION

 

Contexte économique

 

  • La pharmacie d’officine : un secteur en crise ?

 

Politiques successives de maîtrise des dépenses de santé,

Augmentation de la concurrence,

Faillites de plus en plus nombreuses, quoiqu’il y a beaucoup de regroupements et la part de pharmacies en faillites est assez faible.

 

  • La pharmacie d’officine : un secteur en mutation

 

Transformation de la demande de soins : conseils, maintien à domicile, vieillissement de la population

Nouvelles missions pour l’officine : dépistage, prévention et accompagnement des patients chroniques, conseil, observance …

Nouveau mode de rémunération ? Rémunération à l’acte ?

-> L’officine est en crise, mais il ne faut pas nous alerter car il y a de nouvelles missions qui se mettent en place.

 

  • Quelles perspectives ?

 

Concentration des officines, réduction du maillage territorial,

Émergence de différents modèles : officines rurales/ de ville

On ouvre une officine pour une commune pour 2600 habitants puis 4500 et tous les 4500 de plus.

 

  • Par quels moyens ?

        

Une évolution des compétences, d’où l’importance de la formation.

On revend une pharmacie en fonction du chiffre d’affaire ( hors taxe ) sachant qu’en France on compte en moyenne 330 000 euros de chiffre d’affaire annuel. Ce chiffre d’affaire moyen avait baissé en 2012 mais il retend à augmenter depuis 2015.

L’autre critère important pour le rachat d’une officine est la marge brute ( en moyenne 29% en France ).

-> Le pharmacien titulaire est à la fois entrepreneur et un gestionnaire.

 

 

Les étapes de l’installation

 

La motivation

Liée :

  • A l’apport de départ

  • Aux garanties demandées ( 2 cautions valent mieux qu’une)

  • Au coût de gestion ( prendre un pharmacien assistant ou non ? )

  • Au partage des compétences et des responsabilités au sein de l’officine entre pharmaciens

  • A la concurrence ( une collaboration évite efficacement une concurrence potentielle )

 

L’opportunité

  • Prendre une participation dans une autre officine ?

  • Reprendre l’officine où vous êtes déjà employé ?

 

  • Le diagnostic de l’officine

  • Toujours faire appel à un diagnostic d’un comptable extérieur, et pas celui du comptable actuel de l’officine pour éviter les pièges.

 

L’association

Il faut s’accorder avec son associé sur :

  • L’objectif économique de la pharmacie

  • Le type de société choisie ( la SNC, la SARL, la SELARL … )

  • La politique des investissements

  • Les attributions de chacun

  • Le temps de travail partagé

 

La faisabilité financière du projet et l’accord bancaire

  • Aujourd’hui un emprunt sur une officine se rembourse en environ 12 ans.

  • Les banques demandent en général environ 20% du chiffre d’affaire, hors taxe, de l’an passé, de l’officine rachetée en apport personnel.

 

 

Intervenant :

Michel Watrelos

Expert comptable

mail : mwatrelos@conseils-auditeurs-associes.fr

Si vous voulez consulter le planning des formations cliquez ici

Retrouvez l'ordre du jour de l'Assemblée Générale ici 

Et pour le Générique c'est juste

© Copyright 2016 Association Nantaise des Etudiants en Pharmacie.

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Snapchat sociale Icône
  • Gazouillement
  • Youtube